Projet ADAM : Une offre d’emploi d’ingénieur(e) d’étude en hydro-agronomie, Rennes

Intitulé de l’offre : Analyse de la variabilité spatiale et temporelle des concentrations et des flux de nutriments dans les bassins versants agricoles bretons

Lieu : UMR INRA-Agrocampus « Sol Agro et hydrosystème Spatialisation », 65 Rue Saint Brieuc, Rennes

Durée : 12 mois  (possibilité 24 mois)

Rémunération : » 1600 euros net/mois pour IE (à adapter si embauche IR)

Descriptif de l’offre : L’offre d’emploi s’inscrit dans le cadre du projet ADAM (Analyse des Données pour l’Amélioration du Monitoring, propositions pour la surveillance de l’eau en Bretagne), financé par la Région Bretagne et l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et co-porté par trois structures (UMR INRA-Agrocampus « Sol, Agro et hydrosystème Spatialisation », laboratoire GéoHydrosystèmes Continentaux de l’Université de Tours et l’OSUR, Observatoire des Sciences de l’Univers de Rennes). Ce travail a deux objectifs principaux : 1) une quantification et une analyse spatio-temporelle des indicateurs de concentration et de flux de N, P, C, Si et  ratios N/P/C/Si en lien avec les caractéristiques des bassins versants (sols, géologie, climat, occupation du sol, systèmes et pressions agricoles) 2) une proposition de fréquences et distributions spatiales optimales pour estimer les flux avec une incertitude donnée,  par paramètre, et à l’échelle de la Bretagne, adaptée selon les caractéristiques des bassins versants. Ce projet s’insère dans les actions de recherche mise en place pour limiter les pollutions d’origine agricole et lutter contre l’eutrophisation des eaux de surface. Le candidat recruté aura les missions principales suivantes : 1) constituer une base de données des concentrations en nutriments existant sur les rivières et retenues de Bretagne en collectant et en rassemblant les données produites par les services nationaux et régionaux de surveillance de la qualité de l’eau, les laboratoires de recherche producteurs de données, les traiteurs d’eau, en lien avec l’Observatoire de l’eau en Bretagne ; 2) analyser les données collectées de manière à en extraire des informations sur la variabilité spatiale et temporelle des concentrations et des flux à l’échelle régionale, et 3) confronter à des indicateurs spatialisés de pression (surplus d’azote et de phosphore, stocks de phosphore dans les sols ; flux de phosphore apportés au sol par l’agriculture…) ou de milieu (topographie, zones humides, connectivité hydrologique du paysage, …).

Profil recherché : Le ou la candidat(e) devra être titulaire:

  • d’un diplôme de Master 2 ou équivalent, au minimum ;
  • de connaissances en Sciences de l’Eau et de l’Environnement
  • bon niveau en programmation (matlab, R)
  • de compétences pour la construction et la gestion de base de données, ainsi que dans le maniement des systèmes d’information géographique et des outils statistiques.

Inséré(e) dans une équipe pluridisciplinaire comprenant des hydrologues, des géochimistes, des pédologues, le ou la candidat(e) recrutée devra faire preuve d’autonomie et de réactivité, notamment eu égard aux opportunités susceptibles d’être rencontrées dans le déroulement du projet, lequel reste un projet de recherche, positionné à l’interface recherche et société. Doté d’un goût pour le recueil de l’information et le traitement de données, il (ou elle) devra faire preuve de dynamisme et d’un sens aiguisé du dialogue et de la communication (dialogue avec les producteurs de données, l’expertise de terrain ; communication avec les autres partenaires du projet).  Il (ou elle) devra également disposer d’un esprit de synthèse et d’un goût marqué pour l’analyse bibliographique.

Contact – sélection : Envoyer CV et lettre de motivation à l’adresse mail suivante :

rf.ar1603233651ni@le1603233651ucsag1603233651.latn1603233651ahc1603233651 ; rf.sr1603233651uot-v1603233651inu@r1603233651ataom1603233651.anit1603233651nerol1603233651f1603233651

Se préparer à un entretien de motivation ; Date limite de dépôt des candidatures : 15 juin 2017